Vous êtes ici : Accueil > Cycles 2 et 3 > Français > Lire, écrire, comprendre au cycle 2 : pour une culture commune
Publié : 8 février
Format PDF Enregistrer au format PDF

Lire, écrire, comprendre au cycle 2 : pour une culture commune

Le cycle 2 constitue une période déterminante dans l’acquisition de la lecture et de l’écriture, activités intimement liées dont une pratique bien articulée renforce l’efficacité. Au CP, les élèves pratiquent, de manière concentrée dans le temps, des activités sur le code écrit dont ils ont eu une première expérience en Grande Section de maternelle. L’automatisation du code alphabétique doit être complète à la fin du CP.
La lecture à voix haute (FLUENCE) est une activité centrale pour développer la fluidité et l’aisance de la lecture. Cet exercice sollicite des habiletés multiples. Pratiquée selon diverses modalités, elle concourt à l’articulation entre l’identification des mots écrits et la compréhension, et permet aux élèves d’aborder de manière explicite la syntaxe de l’écrit.
L’écriture est une activité qui fait intervenir de nombreuses opérations ou composantes de différentes natures : connaître les correspondances graphèmes-phonèmes, connaître l’orthographe et savoir structurer la phrase, maîtriser le geste graphique et savoir rédiger un texte.
Les allers et retours entre compréhension et expression orale d’une part, compréhension et expression écrite d’autre part, contribuent progressivement à l’accès à l’écrit structuré, pour traduire sa pensée tout en respectant les contraintes liées à la forme.

Parallèlement au perfectionnement du geste graphique et à l’apprentissage de la copie, les élèves sont confrontés à la rédaction de textes de formes et de genres divers, en appui sur les textes lus, étudiés. Ils s’approprient ainsi des formes et modèles à respecter ou détourner, dans un souci de communication.
La pratique de la relecture pour améliorer son texte s’articule avec les activités de lecture et les activités dédiées au sein de la classe, conduites avec bienveillance par le professeur qui encourage la collaboration entre pairs. Les élèves développent une attitude de vigilance orthographique en faisant le lien avec l’étude de la langue, soutenus par le professeur qui répond à leurs demandes d’aide.